To learn is to be

We can only be taught once we are ready to learn. Whether as a Teacher or a Student, to learn is to open our mind and let go of our inhibitions that are making us feel self-conscious, anxious in front of the unknown and unable to act in a relaxed and natural way. To do so, we need to accept that we might not know and that in fact, sometimes, we might even be wrong or that the other can actually teach us a thing or two, even when we are the Teacher.

photo yoga

Sitting comfy wearing my new Inner Fire Journey leggings teaching yoga and mindfulness to young teens and learning from them to see Life differently :)

And so, to learn and to grow, one must be ready to “listen with the intention of truly understanding”, as Nicole Charron, Peace practitioner once said. But what is meant by “truly understanding”? To understand we have to free ourselves from the grasp of the Ego, of this urge to reply and to voice our opinion. This does not mean that we no longer have an opinion but rather, that we become aware of the filters that distort our perspective developed through our upbringing, personal and cultural experiences.

By lowering our walls and our defenses, allowing ourselves to ask questions and to re-phrase what we have heard, we can start to truly understand the other. Once we are able to allow our mind to be opened to new expressions of knowledge, the ability to learn starts to emerge. We then become ready to be taught in a true manner, opening boxes in our mind that perhaps had been there all along or maybe that are now ready to be filled.

Approaching Life, our children, our partners, our friends, our co-workers, our students and even perfect strangers with this intent, will present us with a world of possibilities. We can then be taught as we are ready to learn.

 

 

L’expérience humaine

Par le passé, j’ai souvent entendu des gens dire que nous sommes des êtres spirituels vivants des expériences dans une forme physique humaine. Pour moi, ce concept a toujours demeuré un peu flou dans ma tête et je ne m’y suis jamais vraiment penché davantage.

Au cours des dernières années, ce sont les idéologies de la pratique de yoga Kripalu prônant « L’observation sans jugement » (Swami Kripalu). Selon ce style, l’emphase est mise sur l’accroissement de notre habileté à cultiver une conscience de témoin sans juger les sensations physiques, les pensées et les émotions pouvant ressurgir dans la pratique des postures de yoga. On peut penser ici à ne pas entretenir de pensées compétitives à l’égard de notre voisine qui fait un bien plus beau Guerrier que nous, qu’on n’est toujours pas en mesure de se tenir en équilibre sur la tête, ou bien qu’on n’est vraiment pas flexible du tout! Mais ceci s’applique également à notre vie et à nos expériences de tous les jours…

Récemment, certaines personnes autour de moi m’ont rappelé ceci en m’expliquant un peu mieux la signification et l’importance de ce concept. Nous vivons tous des expériences heureuses, malheureuses, stressantes, excitantes, fâchantes, décevantes, enivrantes et inspirantes mais, sans renier ces émotions ressenties, de remarquer l’effet qu’elles ont sur notre corps physique et choisir de s’en détacher sont des exercices intéressants d’introspection. Par exemple, dans les dernières semaines en particulier j’ai été butté à des émotions fortes, des hauts et des bas devant lesquels j’ai tenté de prendre du recul en conscience de pratiquer ce mode d’observateur. Pas facile, mais de comprendre l’aspect éphémère de ces situations, c’est-à-dire le fait que c’est passager et que ça ne durera pas à tout jamais, peut nous aider à naviguer à travers les plus gros obstacles.

Je vous laisse donc sur cette pensée à méditer et je vous offre cet exercice de respiration pour vous aider à prendre du recul lorsque des événements difficiles se présentent : RRSOP. Avec chaque inspiration : Relaxe, Respire, Sens, Observe, et Permet…

Namasté

medi bali

Moment de méditation à Bali, Leggings de Inner Fire

Ripple effect…

I’m sure everyone has noticed that when a rock is thrown in water, circles form around the area where the rock entered the water; ripples right?! Have you ever noticed though, that once the ripples reach the shore, they start moving back in the opposite direction, towards the middle of the lake? Or, have you ever noticed that when you throw two rocks close to each other, their ripples cross? Obviously I have too much free time on my hands!

Let’s try, for a moment, to picture ourselves as these rocks. Let’s imagine the ripples as the impact we have on people around  us – even people we do not know. Do we tend to shove people out-of-the-way, or do we offer a newly available seat to someone else? Do we judge (or envy) the beautiful woman that just walked by, or do we smile at her, acknowledging her beauty? And with our loved ones, do we take them for granted and dwell on the past, or do we offer our love unconditionally? In the end, whatever we choose to do, or think, has an effect on you and on those around you. Even when sitting still in meditation, we have an effect on others as well as ourselves – or maybe it is the other way around.

lotus pants and seat

Seating in lotus posture in my Inner Fire lotus print leggings

I really enjoy looking at Zen Buddhist gardens for this reason. Even though the rocks are still, a ripple effect is still represented, drawn in the sand. It tells us that whether we choose to stand still or whether we move around a lot, we create ripples around us. Sometimes, we even have the opportunity to see them, but whether we choose to make a positive difference or not, is entirely up to us.

So try it! Notice how your behavior affects others. A quick and easy one is smiling. When I see someone smiling or someone smiles at me, I usually smile too, even when I do not know the person. Then, smiling makes someone else smile and their smile may make someone else smile and so on, and so forth. The catch is that it also works very well with hate, anger and fear unfortunately. So what will you choose your ripple effect to be today?

Namaste.

Why do yoga?

IMG_20170426_120910-1

As I prepare the class outline for Sunday’s yoga practice at my friend’s Fitness Boot Camp, thought seeking in my new Sea Glass Inner Fire Capris, I think about the benefits yoga has brought me and how I could convey this message to these participants who may be at their first experience.

And so, I decided to address the idea that “yoga isn’t for me”, or the misconception of “I’m not flexible enough to do yoga”. From newbies to all-time practitioners, I think that these messages are essential to any level of practice.

First off, yoga is not a sport, not a competition, never a place to compare yourself to others and certainly not just about flexibility! As Judith Hanson Lasater says, “Yoga is not about touching your toes; it’s about what you learn on the way down”. Many will at first be attracted to yoga for the physical benefits, including weight loss, better digestion, toned body, improved flexibility and reduced back and muscle pain. However, there is a lot more to discover…

Secondly, just because you can reach your toes, bend backwards or do the split, does not mean that you are an excellent yogi, nor should this be the goal of practicing yoga. The ability to notice your physical Self and to simply observe what is going on inside your body is a first step in the right direction. As I have written before, in the Power of Practice, “Only by knowing where you stand can you move forward”, then, you can start making changes in your life, starting by yourself, your behavior.

Finally, sure, yoga may not be for you. Perhaps you are unable to slow down, take a break and sit, or maybe you find it a waste of time or an unrealistic approach to life. Well then that might be the exact reason why you should give it a try! There are such a variety of styles of yoga now, from a restorative practice to a high intensity vinyasa or flow, from a yin to power yoga, anyone can find something to enjoy. Ultimately, which ever the path you choose, the goals are the same: to find your Self, to bring focus in your life, to be a better person, to judge less, to lead a healthier happier life, to bring more awareness into your daily lives, and so much more.

Namaste

 

Shop Inner Fire Apparel online at Amazon.ca or via this link : http://45.gs/v3gp2 Obtain 15% off your purchase when you enter VEROYOGA discount code. Enjoy!

Follow the Luminous Path

We all have one. We might have walked on it in the past and since stepped off. We can come back to it and hop back on the track.

This Path is your own to draw out and follow as only you can choose to fill your life with what you want to see in it.

Image associée

So today I invite you to be bold, to wake up the child in you, its kindness, its energy and curiosity in all things.

Open your heart to a world of possibilities and explore what it means to live in full expression of yourself (jivan mukti).

Take the step back on the luminous path, explore your life and the world, renew and strengthen relationships and friendships, reach towards Pure Potentiality.

Namaste.

 

On récolte ce que l’on sème

what-you-feed-growsAvez-vous déjà entendu la citation suivante : « what you feed grows, what you starve dies », ce qu’on alimente grandi, ce dont on se prive meurt?  J’aime bien me rappeler ceci lorsque je rencontre des situations difficiles, empreintes de frustrations, de négativité et d’anxiété parce qu’en choisissant de ne pas nourrir une situation « X », je m’évite beaucoup de souffrances.

Le livre du Secret et plusieurs autres auteurs et penseurs parlent des intentions sur lesquelles nous décidons de poser notre attention et de mettre nos efforts. Ils suggèrent que plus on se force à guider nos pensées et nos actions positivement, plus c’est ce qui se manifestera dans nos vies. Deepak Chopra parle de la Loi karmique ou de cause à effet. Cela dit, à l’inverse, le temps que nous passons et les efforts que nous mettons à ruminer des émotions négatives, amène davantage d’anxiété et de mauvais stress dans notre vie et peut parfois même aller jusqu’à se matérialiser par des maux physiques.

Une autre manière de voir les émotions et les situations négatives qui semblent se perpétuer, est celle d’un vieux disque (ou un 45-tour) dont les rainures sont endommagées et où l’aiguille reste prise ou saute et reviens : le samsara. Combien de fois vous êtes-vous rendu compte que vous viviez encore une fois une situation semblable à celle que vous vous étiez juré de ne jamais revivre? Mais ça va, ce n’est pas la fin du monde, maintenant vous observer et vous remarquer. Demain, vous commencerez à mettre les blocs en place qui vous permettrons de franchir cette étape et de ne plus y revenir. :)

Alors dans l’esprit de la conversation d’avant-hier de « dire non », je vous invites à « dire oui » aux belles choses, aux belles personnes, aux éléments positifs de votre vie et d’y amener votre attention indéfectible. Et lorsque vous vous attrapez à broyer du noir, observer un moment ce qui se passe en-dedans de vous, voyez où vos émotions se mettent en boule et combien de pression sur le système digestif, sur le cou, les épaules cela peut nous causer, puis, changer de poste! C’est un exercice, et plus on le mets en pratique, plus ça deviendra facile et automatique. Faites-vous confiance!

Namaste.

Cheminer vers son plein potentiel

Facile à dire (écrire), pas facile à faire! C’est vrai, vous avez bien raison, pas toujours facile de suivre le chemin qu’on se trace, un chemin qui est souvent très sinueux, croche et parsemé d’embûches. Vous vous êtes peut être déjà arrêter aussi en vous disant : « si seulement je pouvais retourner en arrière, je ne prendrais pas cette décision ou je ne ferais pas cela de la même façon ». La difficulté et la beauté de grandir est cependant emplie de ces obstacles et de ces défis car ce sont ceux-ci qui nous amène à évoluer – vous n’auriez pas pu prendre une autre décision à ce moment de votre vie parce que vous n’aviez pas compris certaines choses… c’est rude comme réalité un lundi matin n’est-ce pas? Alors comment avancer et prendre des décisions aujourd’hui que nous ne regretterons pas demain?

Résultats de recherche d'images pour « winding path »

Je ne pense pas qu’il soit possible de prendre la meilleure décision (paroles et gestes) que ce soit. Chaque situation, chaque instant et chaque personne étant différents à ce moment précis dans leur vie, dans leur histoire, il n’est pas de notre ressort de juger la décision prise par d’autres. D’un autre côté, en choisissant de devenir maître des choix que nous faisons pour nous, nous devenons plus riches d’expériences et plus forts de confiance. Nous seul avons la responsabilité de faire les meilleurs choix pour nous par rapport à notre évolution, notre vie. Mais la question demeure, comment faire pour s’assurer de prendre les meilleures décisions qu’elles aient une incidence positive ou négative? Je souhaite donc partager avec vous quelques trucs des enseignements que j’ai retiré de nombreuses lectures, rencontres et expériences et qui, je l’espère, vous permettrons d’être plus satisfaits et heureux dans vos vies devant les multiples défis.

Prendre du recul : dans le feu de l’action il n’est pas toujours simple d’y voir clair. Les émotions, l’anxiété, la peur, l’ambition, et j’en passe peuvent venir brouiller notre regard envers une situation. Soudain, on ne voit plus rien ou on ne voit que ça. Il faut en reconnaître les signes, se rendre compte de la manière dont nous agissons puis prendre un moment voir plusieurs jours afin de digérer le tout et de faire un choix.

Se respecter et respecter les autres : comprendre que la décision que l’on prend d’agir ou de parler d’une manière ou d’une autre aura une incidence sur soi mais également sur les autres qui nous entoure, de près et de loin. Posez-vous donc la question à savoir si en agissant ainsi vous le faite dans le respect de vos valeurs et de celle des autres.

Do no harm : dans la même veine que le respect, est-ce que vos actions poseront préjudice à autrui? Vos gestes, vos paroles, causeront-ils du tort aux autres? Au plus profond de votre être, la décision que vous prenez vous fera-t-elle du mal émotionnellement, physiquement et psychologiquement? Agissez-vous sur un coup de tête?

L’apprentissage : on le sait tous, on le refait souvent… prenons le temps de réfléchir à nos actes en bâtissant sur nos expériences passées non pas celles contrôlées par la peur mais bien celles qui nous ont permis de fleurir davantage et de devenir la merveilleuse personne que nous sommes, que vous êtes J

Avec amour : oh le gros mot, difficile à dire, à vivre, à partager, celui qui nous fait trembler et vibrer à la fois, pleurer de peine et pleurer de joie… prenez vos décisions d’un point de vue d’amour envers soi et envers les autres. Posez vous la question si vous agissez et parlez d’un pied de guerre, si votre intention est de blesser ou de piquer pour provoquer une réaction; il peut-être mieux d’attendre un peu, non?

Avez-vous d’autres suggestions à nous faire? Quels sont vos trucs afin de prendre les meilleures décisions dans vos vies? Partagez-les avec nous!

En terminant, j’aimerais partager avec vous une idée rencontré dans mes lectures et que j’ai trouvé simple mais intéressante : Lorsqu’on dit non, à quelqu’un, à une situation, à une activité, on crée davantage d’espace dans nos vies pour ce que l’on veut vraiment. Le « dire non » prends désormais une connotation positive en respect de soi.

Bon lundi, bon cheminement.

Previous Older Entries

%d bloggers like this: