On récolte ce que l’on sème

what-you-feed-growsAvez-vous déjà entendu la citation suivante : « what you feed grows, what you starve dies », ce qu’on alimente grandi, ce dont on se prive meurt?  J’aime bien me rappeler ceci lorsque je rencontre des situations difficiles, empreintes de frustrations, de négativité et d’anxiété parce qu’en choisissant de ne pas nourrir une situation « X », je m’évite beaucoup de souffrances.

Le livre du Secret et plusieurs autres auteurs et penseurs parlent des intentions sur lesquelles nous décidons de poser notre attention et de mettre nos efforts. Ils suggèrent que plus on se force à guider nos pensées et nos actions positivement, plus c’est ce qui se manifestera dans nos vies. Deepak Chopra parle de la Loi karmique ou de cause à effet. Cela dit, à l’inverse, le temps que nous passons et les efforts que nous mettons à ruminer des émotions négatives, amène davantage d’anxiété et de mauvais stress dans notre vie et peut parfois même aller jusqu’à se matérialiser par des maux physiques.

Une autre manière de voir les émotions et les situations négatives qui semblent se perpétuer, est celle d’un vieux disque (ou un 45-tour) dont les rainures sont endommagées et où l’aiguille reste prise ou saute et reviens : le samsara. Combien de fois vous êtes-vous rendu compte que vous viviez encore une fois une situation semblable à celle que vous vous étiez juré de ne jamais revivre? Mais ça va, ce n’est pas la fin du monde, maintenant vous observer et vous remarquer. Demain, vous commencerez à mettre les blocs en place qui vous permettrons de franchir cette étape et de ne plus y revenir. :)

Alors dans l’esprit de la conversation d’avant-hier de « dire non », je vous invites à « dire oui » aux belles choses, aux belles personnes, aux éléments positifs de votre vie et d’y amener votre attention indéfectible. Et lorsque vous vous attrapez à broyer du noir, observer un moment ce qui se passe en-dedans de vous, voyez où vos émotions se mettent en boule et combien de pression sur le système digestif, sur le cou, les épaules cela peut nous causer, puis, changer de poste! C’est un exercice, et plus on le mets en pratique, plus ça deviendra facile et automatique. Faites-vous confiance!

Namaste.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: