Cheminer vers son plein potentiel

Facile à dire (écrire), pas facile à faire! C’est vrai, vous avez bien raison, pas toujours facile de suivre le chemin qu’on se trace, un chemin qui est souvent très sinueux, croche et parsemé d’embûches. Vous vous êtes peut être déjà arrêter aussi en vous disant : « si seulement je pouvais retourner en arrière, je ne prendrais pas cette décision ou je ne ferais pas cela de la même façon ». La difficulté et la beauté de grandir est cependant emplie de ces obstacles et de ces défis car ce sont ceux-ci qui nous amène à évoluer – vous n’auriez pas pu prendre une autre décision à ce moment de votre vie parce que vous n’aviez pas compris certaines choses… c’est rude comme réalité un lundi matin n’est-ce pas? Alors comment avancer et prendre des décisions aujourd’hui que nous ne regretterons pas demain?

Résultats de recherche d'images pour « winding path »

Je ne pense pas qu’il soit possible de prendre la meilleure décision (paroles et gestes) que ce soit. Chaque situation, chaque instant et chaque personne étant différents à ce moment précis dans leur vie, dans leur histoire, il n’est pas de notre ressort de juger la décision prise par d’autres. D’un autre côté, en choisissant de devenir maître des choix que nous faisons pour nous, nous devenons plus riches d’expériences et plus forts de confiance. Nous seul avons la responsabilité de faire les meilleurs choix pour nous par rapport à notre évolution, notre vie. Mais la question demeure, comment faire pour s’assurer de prendre les meilleures décisions qu’elles aient une incidence positive ou négative? Je souhaite donc partager avec vous quelques trucs des enseignements que j’ai retiré de nombreuses lectures, rencontres et expériences et qui, je l’espère, vous permettrons d’être plus satisfaits et heureux dans vos vies devant les multiples défis.

Prendre du recul : dans le feu de l’action il n’est pas toujours simple d’y voir clair. Les émotions, l’anxiété, la peur, l’ambition, et j’en passe peuvent venir brouiller notre regard envers une situation. Soudain, on ne voit plus rien ou on ne voit que ça. Il faut en reconnaître les signes, se rendre compte de la manière dont nous agissons puis prendre un moment voir plusieurs jours afin de digérer le tout et de faire un choix.

Se respecter et respecter les autres : comprendre que la décision que l’on prend d’agir ou de parler d’une manière ou d’une autre aura une incidence sur soi mais également sur les autres qui nous entoure, de près et de loin. Posez-vous donc la question à savoir si en agissant ainsi vous le faite dans le respect de vos valeurs et de celle des autres.

Do no harm : dans la même veine que le respect, est-ce que vos actions poseront préjudice à autrui? Vos gestes, vos paroles, causeront-ils du tort aux autres? Au plus profond de votre être, la décision que vous prenez vous fera-t-elle du mal émotionnellement, physiquement et psychologiquement? Agissez-vous sur un coup de tête?

L’apprentissage : on le sait tous, on le refait souvent… prenons le temps de réfléchir à nos actes en bâtissant sur nos expériences passées non pas celles contrôlées par la peur mais bien celles qui nous ont permis de fleurir davantage et de devenir la merveilleuse personne que nous sommes, que vous êtes J

Avec amour : oh le gros mot, difficile à dire, à vivre, à partager, celui qui nous fait trembler et vibrer à la fois, pleurer de peine et pleurer de joie… prenez vos décisions d’un point de vue d’amour envers soi et envers les autres. Posez vous la question si vous agissez et parlez d’un pied de guerre, si votre intention est de blesser ou de piquer pour provoquer une réaction; il peut-être mieux d’attendre un peu, non?

Avez-vous d’autres suggestions à nous faire? Quels sont vos trucs afin de prendre les meilleures décisions dans vos vies? Partagez-les avec nous!

En terminant, j’aimerais partager avec vous une idée rencontré dans mes lectures et que j’ai trouvé simple mais intéressante : Lorsqu’on dit non, à quelqu’un, à une situation, à une activité, on crée davantage d’espace dans nos vies pour ce que l’on veut vraiment. Le « dire non » prends désormais une connotation positive en respect de soi.

Bon lundi, bon cheminement.

Advertisements

1 Comment (+add yours?)

  1. Trackback: On récolte ce que l’on sème | Happiness for all

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: